L'incorporation médiumnique : les états de transe du médium.

 

L’incorporation a toujours existé et ceci depuis l’aube de l’humanité. Encore aujourd’hui, les chamans, utilisent diverses techniques pour arriver à cet état particulier appelé transe médiumnique. Ainsi, cette faculté permet aux esprits de venir s’exprimer en utilisant le corps d’un médium.

Comment fonctionne la transe médiumnique ?

 

Le médium recueilli s’abandonne entièrement pour laisser son esprit quitter son corps physique. Ce dernier inoccupé est vite revêtu et maîtrisé par les esprits qui tour à tour veulent se manifester. L’esprit du médium réintègre son corps physique à l’issue de la séance.

Nous avons des vidéos montrant ce genre de manifestation grâce au médium brésilien Luiz Gasparetto : voir l’article sur  Les médiums peintres

L’incorporation est une médiumnité relativement rare. 

Les médiums à écriture automatique ou utilisant le oui-ja mettent à disposition des esprits une partie de leur corps physique. L’incorporation implique que l’esprit du médium laissera provisoirement la totalité de son corps physique à la disposition de l’esprit qui se manifestera. 

C’est grâce au périsprit du médium que la communication sera possible. A noter que 2 esprits ne peuvent occuper le même corps, même sur une courte période. 

Et que l’esprit n’incorpore pas au sens physique le corps du médium, mais enveloppe le périsprit du médium.

L’esprit, (lui aussi véhiculé par son périsprit car sans cette semi-matière, aucune manifestation ne serait possible), va donc « envelopper » le corps du médium, un corps mis totalement à sa disposition. 

Cet esprit va donc pouvoir se mouvoir et bien entendu parler : les gestes ou mimiques, attitudes et voix seront alors autant de particularités inhérentes à l’esprit qui se manifeste.

Cette médiumnité et porteuse de nombreuses preuves de l’identité de l’esprit. L’esprit du médium est donc durant ce type de manifestations au-delà de la matière, il est dans l’au-delà, il lui reste parfois quelques éléments de souvenir, mais en règle générale, il n’en rapporte aucuns bien qu’il ait été présent quelque part. 

Il serait dommageable au médium de vivre ces décorporations en conscience car il pourrait ne pas avoir envie de réintégrer son corps, ayant goûté à la liberté et à la vraie nature de tout esprit.

Annotation Ananta : Dark Angel n’a jamais eu de souvenirs lors des séances d’incorporation.

Après, l’esprit du médium réintégrera son corps. Cette médiumnité demande donc une grande capacité à s’oublier et à laisser la place aux esprits qui désirent se manifester. Et pour parvenir à l’incorporation, il faut beaucoup de travail, de persévérance et de soutien fluidique auprès de soi pour parvenir à développer cette médiumnité. 

D’où son caractère rare et peu commun.

L'incorporation est-elle dangereuse ?

 

Gardez à l’esprit que c’est une technique qui peut être très dangereuse au niveau psychique et physique pour le médium. Et n’oubliez pas que vous êtes toujours en droit de refuser l’incorporation.

D’une part au niveau physique, le médium peut être particulièrement fatigué : il est fortement conseillé après une séance de boire et de manger quelque chose, afin de récupérer de l’énergie. 

D’autre part, il est hautement conseillé de vous purifier après une incorporation ; en effet, il peut subsister des reliquats d’idées, de souvenirs inhérents à l’esprit.

Si le médium ne fait pas ce travail de purification, il peut risquer une accumulation d’énergies diverses qui peuvent entrer en conflit avec sa propre personnalité.

Enfin, les chakras peuvent être très fortement perturbés après une incorporation (notamment le chakra couronne). Nous recommandons de faire une réharmonisation des chakras sans attendre à l’issue de la séance.

tous droits réservés Ananta – oct. 2008

Fermer le menu